Les députés de la nation approuvent la loi garantissant les retraites aux marchands ambulants

En séance plénière, la Chambre des Représentants a adopté un projet de loi sur «l’établissement d’un système de pensions pour les catégories de professionnels, de travailleurs indépendants et de non-salariés exerçant une activité privée», regroupant des praticiens de toutes professions.

Le projet gouvernemental, présenté par le ministre du Travail Mohammad Yatim, a obtenu la majorité des députés, une majorité et une opposition, ayant déjà été voté à la Chambre des conseillers avec un total de 22 conseillers parlementaires, avec 13 abstentions, alors qu’aucun membre de la deuxième chambre ne s’y est opposé.

Le projet de loi prévoit que les catégories de professionnels, de travailleurs indépendants et de non-salariés exerçant une activité privée soient soumis au régime de retraite de manière obligatoire, en précisant les professions habilitées à s’inscrire à ces pensions, pour leur propre compte. En plus des non-salariés, les entrepreneurs indépendants sont inclus dans cette catégorie, ainsi que les artisans traditionnels détenteurs de cartes professionnelles.